Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Les ministres responsables de la condition féminine s’engagent à travailler à mettre fin à la violence faite aux femmes et à accroître la sécurité économique des femmes

29e Réunion fédérale-provinciale-territoriale annuelle des ministres responsables de la condition féminine, les 4 et 5 juillet 2011, Gatineau (Québec).29e Réunion fédérale-provinciale-territoriale annuelle des ministres responsables de la condition féminine, les 4 et 5 juillet 2011, Gatineau (Québec).

De gauche à droite : l’honorable Jennifer Howard, Manitoba; Pam Lynch, Nouveau-Bruswick;
l’honorable Marilyn More, Nouvelle-Écosse; l’honorable Rona Ambrose, Canada; l'honorable Christine St-Pierre, Québec; l’honorable Eva Aariak, Nunavut; l’honorable Marian C. Horne, Yukon; l’honorable Susan Sullivan, Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : Normand Huberdeau.

Gatineau — Les 4 et 5 juillet 2011, les ministres fédérale, provinciaux et territoriaux responsables de la condition féminine ont tenu leur 29e réunion annuelle à Gatineau (Québec), réitérant à cette occasion leur ferme engagement à éliminer la violence faite aux femmes et accroître la sécurité économique des femmes.

La réunion était coprésidée par l’honorable Rona Ambrose, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et ministre de la Condition féminine du Canada, et l’honorable Christine St‑Pierre, ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec.

Les ministres ont discuté de la traite de personnes ainsi que de l’urgence d’agir concrètement en vue de la contrer. Le travail accompli cette année par le Forum fédéral‑provincial‑territorial sur la condition féminine a généré des mesures concrètes qui pourront être mises en œuvre par chacun des gouvernements selon leurs compétences et besoins respectifs. Les ministres ont accueilli favorablement les mesures proposées, axées sur la prévention et la sensibilisation. Les mesures ont été communiquées aux responsables de la justice et de la sécurité publique engagés dans la lutte contre la traite de personnes et pourront ainsi contribuer à l’élaboration de moyens d’intervention visant à contrer ces actes criminels graves. Les ministres ont également décidé de poursuivre l’échange de pratiques exemplaires dans ce domaine et d’encourager et de soutenir les efforts visant à contrer la traite de personnes, en tenant compte de ses répercussions sur les femmes et les filles. De plus, un exposé sur la violence commise au nom de l’honneur a été présenté par une conférencière experte dans le cadre du forum ministériel.

Les discussions ont également porté sur les mesures visant à accroître la sécurité économique des femmes. Les ministres ont convenu de continuer d’échanger de l’information, notamment en ce qui concerne le microcrédit et l’accès des femmes aux secteurs d’emploi traditionnellement masculins. Les ministres ont également assisté à un exposé présenté par Femmessor, un réseau québécois d’organismes de développement économique qui soutient l’entrepreneuriat chez les femmes. Les ministres ont noté que l’avancement de l’égalité des sexes et de la sécurité économique des femmes contribuera à éliminer la violence faite aux femmes.

Les ministres demeurent fermement déterminés à contrer la violence faite aux femmes et à porter une attention particulière aux conditions socioéconomiques qui contribuent à rendre plus vulnérables certaines d’entre elles, notamment les femmes autochtones. Un compte rendu du Forum national des femmes autochtones : Ensemble, nous mettrons fin à la violence, qui a eu lieu à Vancouver du 15 au 17 juin 2011, a également été présenté aux ministres.

La Nouvelle-Écosse sera l’hôte de la 30e réunion annuelle des ministres fédérale, provinciaux et territoriaux responsables de la condition féminine, en 2012. Cette réunion coïncidera avec une conférence nationale sur l’augmentation de la présence des femmes dans le domaine des sciences, du génie, des métiers et des technologies.

Depuis 1981, les ministres fédérale, provinciaux et territoriaux responsables de la condition féminine se réunissent régulièrement afin d’examiner les façons de réaliser l’égalité entre les sexes et d’échanger de l’information sur les enjeux touchant les filles et les femmes au Canada, particulièrement dans les domaines de la sécurité économique, de la violence et des droits de la personne.

– 30 –

Haut de page