Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Le ministre Laurent Lessard annonce la conclusion d’une entente de partenariat en patrimoine avec la Ville de Sainte-Marie

Sainte-Marie, le 22 juillet 2009 – Au nom de la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, le ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, M. Laurent Lessard, a annoncé aujourd’hui la conclusion d’une entente de partenariat d’un an avec la Ville de Sainte-Marie. Cette entente permettra l’injection en 2009-2010 de 76 885 $ afin de favoriser la restauration du patrimoine bâti dans cette municipalité.

« La Ville ayant déjà un programme de restauration qui répond aux objectifs du Fonds du patrimoine culturel québécois, cette entente permet de bonifier l’aide accordée dans le cadre de ce programme et de contribuer à la revitalisation des secteurs anciens de Sainte-Marie. Et je souhaite que cette belle initiative ait un effet d’entraînement sur les autres municipalités de la région », a mentionné le ministre Laurent Lessard.

« Je salue les efforts considérables faits par la Municipalité de Sainte-Marie au cours des dernières années pour encourager la restauration de son patrimoine bâti. Ce partenariat entre le Ministère et la Ville permettra notamment de mettre en valeur le riche héritage historique et patrimonial de la municipalité », a fait savoir la ministre Christine St-Pierre.

L’entente rendue publique aujourd’hui représente un investissement total de 76 885 $ réparti comme suit : 22 000 $ proviennent du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, 22 444 $ de la Municipalité et 32 441 $ des propriétaires privés. Elle vise la restauration des bâtiments assujettis au plan d'implantation et d'intégration architecturale (PIIA); pour les projets soutenus, l’aide accordée pourra atteindre 50 % du coût des travaux. Quant aux monuments historiques assujettis à la Loi sur les biens culturels, ils pourront recevoir jusqu’à 75 % du coût des travaux.

- 30 -

Haut de page