Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

Campagne gouvernementale de sensibilisation à la violence conjugale

Les témoins et les proches au coeur de la cinquième phase

Montréal, le 18 janvier 2009 – Le rôle crucial des témoins et des proches représente la pierre d’assise de la cinquième phase de la Campagne gouvernementale de sensibilisation à la violence conjugale lancée aujourd’hui par les deux ministres conjointement responsables de cette problématique en collaboration avec des ressources du milieu. Mmes Christine St-Pierre, ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, et Kathleen Weil, ministre de la Justice et procureure générale du Québec, ont livré ensemble leur message.

« Vous pouvez soutenir les personnes prises dans le cycle de la violence conjugale », a lancé à la population Mme St-Pierre, ajoutant que l’entourage des victimes a généralement le recul et la force dont une victime a besoin. Elle a aussi rappelé l’engagement du gouvernement dans la lutte contre toute forme de violence, dont la violence conjugale, qui s’inscrit parmi les priorités gouvernementales. Mme Veil a enchaîné en précisant : « certaines formes de violence conjugale sont des actes criminels pouvant causer de nombreux préjudices, dont des blessures graves ou même la mort. Garder le silence n’est donc pas une solution dans une telle situation. »

Mme Rolande Clément, présidente du Regroupement provincial des maisons d'hébergement pour femmes victimes de violence conjugale, et M. Daniel Blanchette, président de l’organisme À cœur d’homme – Réseau d’aide aux hommes pour une société sans violence, quant à eux, conviennent de l’importance de répondre aux besoins d’aide et de protection des personnes victimes et de celle d’offrir des services aux personnes qui font usage de violence dans un contexte conjugal. 

Les Statistiques 2007 sur la criminalité commise dans un contexte conjugal au Québec, produites par le ministère de la Sécurité publique, révèlent d’ailleurs qu’en 2007, 17 343 infractions contre la personne commises dans un contexte conjugal ont été enregistrées par les corps policiers. De ce nombre, 14 389 étaient contre des femmes et 2 954 contre des hommes. Le nombre d'homicides commis dans un contexte conjugal pour cette année est de 12 et représente le plus faible nombre d’homicides de la dernière décennie.

Dix ministères assurent la mise en œuvre du plan d’action gouvernemental quinquennal pour contrer plus efficacement la violence conjugale, rendu public en décembre 2004. Ce plan d’action contient 72 engagements, dont l’un porte spécifiquement sur la tenue de la Campagne gouvernementale de sensibilisation à la violence conjugale.


On peut consulter le site Web mis en ligne dans le cadre de la cinquième phase de la Campagne gouvernementale de sensibilisation à la violence conjugale à l'adresse suivante : www.violenceconjugale.gouv.qc.ca. On peut aussi consulter le rapport intitulé La criminalité commise dans un contexte conjugal au Québec – Statistiques 2007, produit par le ministère de la Sécurité publique, à l’adresse suivante :
www.msp.gouv.qc.ca/prevention/prevention.asp?txtSection=statistiques&txtCategorie=conjugale.

Haut de page