Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

La ministre Marie Montpetit annonce un soutien de 500 000 $ à un projet novateur en francisation

Montréal, le 19 janvier 2018. – Le gouvernement du Québec annonce une subvention de 500 000 $ à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain pour consolider son projet de jumelage linguistique et lui permettre de l’étendre à trois arrondissements de la métropole : Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension et Saint-Laurent.

La ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, Mme Marie Montpetit, en a fait l’annonce aujourd’hui à la Bibliothèque interculturelle de Côte-des-Neiges à Montréal.

Le projet consiste à recruter des étudiants universitaires et à les jumeler à des commerçants utilisant peu ou pas le français dans leurs activités de commerce afin qu’ils accompagnent ces derniers dans l’apprentissage de la langue française. Pendant trois mois, à raison d’une rencontre de deux heures chaque semaine, l’étudiant se rend sur le lieu de travail d’un commerçant pour un atelier de conversation linguistique pratique au cours duquel il transmet à ce dernier des notions qu’il sera susceptible d’utiliser au quotidien dans le contexte de ses fonctions de commerce. Les ateliers ont lieu pendant les heures de travail pour assurer la continuité des services. Cette démarche personnalisée et adaptée aux besoins particuliers de chaque commerçant est complémentaire à l’offre gouvernementale en francisation.

Pendant toute la durée du processus de francisation, une campagne intitulée Le français dans mon quartier est déployée dans les médias sociaux et dans les médias locaux. Cette campagne invite les citoyens à encourager les efforts des commerçants-apprenants en s’adressant à eux en français.

Citations

« Ce projet novateur s’ajoute à l’ensemble des mesures que nous mettons en place pour soutenir la promotion et la valorisation de la langue française. Le jumelage linguistique contribuera au développement des compétences linguistiques des commerçants en leur permettant de faire l’apprentissage de la langue française directement sur leur lieu de travail, de manière à ce que le français fasse partie intégrante de leur quotidien. De plus, cette initiative permet aux étudiants et aux citoyens des quartiers visés de devenir des acteurs engagés dans un véritable et significatif effort collectif de promotion du français. »

Marie Montpetit, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française.

« L’apprentissage du français représente un élément essentiel pour favoriser l’intégration des immigrants au marché du travail. C’est pourquoi la Chambre de commerce du Montréal métropolitain en fait la promotion depuis 2008. Nous sommes fiers d’avoir développé ce programme de jumelage linguistique. Il correspond à la réalité des commerçants et répond à leurs besoins particuliers en leur permettant d’apprendre le français directement dans leur milieu de travail. »

Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Faits saillants

  • En décembre 2016, le gouvernement a lancé la Stratégie partenariale de promotion et de valorisation de la langue française 2016-2021. Intitulée Le français, notre affaire!, elle vise à promouvoir le français comme élément de fierté auprès des Québécois de toutes origines, afin d’en accroître la vitalité. 
  • Cette stratégie quinquennale a pour fondement de renforcer le français comme langue du travail et des services, plus particulièrement auprès des immigrants qui n’ont pas le français comme langue d’usage courant et qui travaillent au sein de petites et moyennes entreprises. 
  • En 2017, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain a mis en œuvre un projet pilote de jumelage linguistique dans des petits commerces de proximité de l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce. Au total, 30 commerçants de l’arrondissement ont amélioré leurs compétences en français oral en conversant avec 20 étudiants de l’Université de Montréal durant 12 semaines. Cette année, ce sont 160 commerçants qui sont recrutés et formés par une vingtaine d’étudiants issus de diverses universités sur le territoire montréalais, et ce sont quelque 50 000 résidents/visiteurs qui sont mis à contribution comme ambassadeurs de la langue française. 
  • Le jumelage linguistique s’adresse précisément à des petits commerces de proximité qui représentent une catégorie d’entreprises non négligeable dans les arrondissements ciblés. Au sein du seul arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, on évalue que les PME, soit 3 412 établissements comptant moins de 10 employés, constituent 77 % du tissu économique.

Lien connexe

– 30 –

Haut de page