Partager Partager Imprimer la page.  

Le tourisme culturel inscrit dans les ententes avec les partenaires

Un premier accord de collaboration a été signé en 1992 entre le Ministère et l'Office des congrès et du tourisme du Grand Montréal (OCTGM), désigné maintenant sous le nom de Tourisme Montréal, un nom plus court et plus convivial. Cet organisme privé à but non lucratif compte près de 850 membres de l'industrie et partenaires partageant l'objectif de promouvoir Montréal comme destination touristique incontournable.

Renouvelé régulièrement et applicable jusqu'en 2008, cet accord vise notamment à améliorer la connaissance des marchés et des potentiels, à assurer un meilleur équilibre dans le positionnement des acteurs culturels et à poursuivre le développement d'outils de promotion, l'accompagnement des organismes culturels et le maillage entre les secteurs afin d'accroître les retombées pour certains organismes culturels. Festivals, expositions, événements, architecture, patrimoine, arts visuels et d'interprétation font désormais partie de l'image de Montréal et de son positionnement sur le plan international et touristique.

L'Entente sur le développement culturel de Montréal entre la Ville de Montréal et le Ministère, signée en 1995 et renouvelée jusqu'en 2008, constitue un élément important d'intervention dans le domaine du tourisme culturel. Dans le cadre de cette entente, le Bureau de promotion et de mise en valeur du Vieux-Montréal, créé par la Ville de Montréal, planifie et coordonne différents projets visant à assurer un développement harmonieux de la fonction touristique dans l'arrondissement historique de Montréal.

À l'heure des bilans, nous pouvons dire que le secteur du tourisme culturel de Montréal s'inspire encore d'expériences antérieures notamment des activités et des projets soutenus par l'Entente sur le développement des arts, de la culture et des communications (signée en 1997) qui a réuni plusieurs partenaires régionaux (ministères et organismes) afin de favoriser une meilleure compréhension entre les secteurs de la culture et du tourisme et provoquer l'émergence de nouvelles complicités.

Mentionnons quelques projets soutenus par cette entente :

  • le colloque Culture et tourisme en ville, une affaire de créativité, tenu en novembre 1998, un événement organisé par la Chaire de tourisme de l'UQAM qui a réuni plus de 270 participants provenant tant de l'industrie touristique que des milieux culturels;
  • une étude intitulée Politique de signalisation touristique et analyse de la signalétique culturelle pour Montréal;
  • une Étude d'opportunité pour une billetterie culturelle à Montréal (février 1999).

Haut de page