Partager Partager Imprimer la page.  

Métiers d'art

Si les artisanes et artisans québécois sont dispersés partout sur le territoire, la région de Montréal abrite quant à elle plusieurs des institutions importantes pour le développement des métiers d'art au Québec. C'est dans le Vieux-Montréal, au marché Bonsecours, qu'est installé, le Conseil des métiers d'art du Québec (CMAQ), la corporation qui, depuis 1989, regroupe et représente les artisanes et artisans professionnels du Québec, dans l'esprit de la première association fondée par Jean-Marie Gauvreau.

Montréal est aussi, chaque année, l'hôte d'un important salon des métiers d'art qui, au cours des trois premières semaines de décembre, permet aux professionnels des divers domaines des métiers d'art (joaillerie, métaux, impression textile, construction textile, maroquinerie, bois, verre, céramique, papier, reliure) de vendre directement aux visiteurs leurs productions originales de grande qualité.

Le gouvernement du Québec, conscient de l'apport des métiers d'art à l'économie, soutient un train de mesures qui visent la création, la production et la mise en marché des produits d'ici, de même que la formation d'artisanes et d'artisans professionnels compétents. C'est à la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) que revient le mandat d'appuyer le développement des entreprises de métiers d'art au Québec, ce qu'elle réalise notamment par ses divers programmes ; la SODEC appuie aussi les écoles-ateliers en métiers d'art pour leurs activités de recherche et d'innovation, de même que pour leurs activités de formation continue des artisanes et artisans en exercice. La formation initiale en métiers d'art bénéficie, quant à elle, du soutien conjoint du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) et du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine (MCCCf). Enfin, les artisanes et artisans professionnels peuvent aussi obtenir des bourses du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ).

Haut de page