Partager Partager Imprimer la page.  

Collection archéologique de référence
de Place-Royale © MCC, Aurélie
Desgens, 2011.

Patrimoine archéologique

Des sites et des collections archéologiques témoins de la Nouvelle-France

La région de la Capitale-Nationale compte un bon nombre de sites patrimoniaux et de collections qui présentent un intérêt archéologique.

Le site archéologique le plus connu est assurément le site patrimonial de l'Habitation-Samuel-De Champlain, qui correspond à l'emplacement de la fondation de la ville de Québec, premier établissement français permanent en Amérique, en 1608.

Le site archéologique Cartier-Roberval, autre site important dans la région, est sous la responsabilité de la Commission de la Capitale-Nationale.

La valeur patrimoniale du moulin à vent de Grondines, édifié en 1674 à Deschambault-Grondines, tient entre autres à son intérêt archéologique. Ce bien rappelle le régime seigneurial en Nouvelle-France, époque à laquelle le moulin occupait une place fondamentale du point de vue socioéconomique. Il permet de comprendre et d'expliquer le mode de vie d'alors et l'importance du moulin banal au sein des seigneuries.

La collection archéologique de référence de Place-Royale fait partie des éléments du patrimoine archéologique incontournables dans la région. Cette collection est composée d'environ 14 000 objets recueillis lors d'interventions archéologiques réalisées entre 1961 et 1999 sur une soixantaine de sites se trouvant dans le secteur de Place-Royale, à Québec. Les plus anciens artéfacts ont plus de 3 000 ans alors que les plus récents datent du 20e siècle.

Haut de page