Partager Partager Imprimer la page.  

Communiqués

La ministre Christine St-Pierre annonce une aide de 800 000 $ au Séminaire de Sherbrooke

Québec, le 9 mai 2007 – La ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St Pierre, annonce l’attribution d’une aide de 800 000 $, en vertu du Fonds du patrimoine culturel québécois, afin de soutenir d’importants travaux de restauration au Séminaire de Sherbrooke. L’édifice fait partie d’un vaste complexe institutionnel qui témoigne de différentes époques de l’histoire de la ville.

« Le Séminaire est un témoin incontournable de l’histoire locale et régionale qu’il importe de conserver et de mettre en valeur. Le Fonds du patrimoine culturel québécois a justement été mis en place dans le but de sauvegarder et de promouvoir notre héritage collectif au bénéfice des générations présentes et futures », a déclaré la ministre Christine St Pierre.

Les travaux seront effectués sur au moins trois façades érigées à des époques différentes : 1898, 1911 et 1927. Ils visent à remplacer, modifier ou restaurer 500 fenêtres ou modules de fenêtres, ainsi que d’immenses vitraux de la section ancienne de la chapelle qui abrite aujourd’hui la bibliothèque et le Centre d’archives. Les interventions feront appel à différentes techniques afin de préserver l’authenticité architecturale. La subvention de 800 000 $ du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine s’ajoute à la somme de 500 000 $ investie par la Ville de Sherbrooke. Le reste du financement proviendra du milieu.

Rappelons que le Fonds du patrimoine culturel québécois propose de nouvelles mesures financières afin de soutenir la restauration, la mise en valeur et la diffusion des éléments significatifs du patrimoine québécois. Lancé en septembre 2006, le Fonds est doté d’une enveloppe annuelle de 10 M$, constituée d’une partie de la taxe sur le tabac qui servait au remboursement du déficit olympique. Avec la contribution des partenaires, il devrait générer des investissements de l’ordre de 200 M$ d’ici 2011. Grâce à la création de ce fonds, le Ministère peut soutenir la restauration d’un plus grand nombre de bâtiments, dont ceux protégés par les municipalités.

- 30 -

Haut de page